Par
 Dans nouvelles

L’arrivée du temps froid rime souvent avec l’apparition de souris dans les résidences. Ces petits mammifères confrontés aux conditions météorologiques hostiles sont évidemment attirés par la chaleur et les sources de nourriture. Pour les empêcher d’atteindre l’intérieur du bâtiment et de s’y installer, nos spécialistes en gestion parasitaire vous recommandent de faire appel à un service de calfeutrage parasitaire.

Voilà qui soulève la question : pourquoi le calfeutrage est une technique tout indiquée pour prévenir les infestations de souris ?

 

En quoi consiste le calfeutrage anti-rongeurs ?

Sur une propriété, il existe de nombreux points d’entrées pour les nuisibles. Évidemment, les espèces de grande taille auront plus de difficulté à s’infiltrer par des passages restreints, mais certains rongeurs, dont les souris, n’ont besoin que de très peu d’espace pour entrer à l’intérieur du bâtiment et commencer à coloniser un nouvel environnement.

C’est pourquoi, afin de réduire au maximum le nombre d’orifices, de fentes et d’espaces pouvant servir de porte d’entrée aux envahisseurs, il est préférable de procéder à l’installation de barrières physiques. Voilà en quoi consiste le calfeutrage préventif contre les rongeurs.

Quels sont les calfeutrants pouvant freiner les rongeurs ?

Le calfeutrage préventif peut se faire à l’aide de différents matériaux tels que des ciments, de scellant à base de silicone ou de grillages tressés finement. La taille de l’espace à combler est déterminante dans le choix du calfeutrant qui sera utilisé.

 

Quels sont les avantages du calfeutrage anti-rongeurs ?

Vous l’aurez compris : le calfeutrage sert à isoler votre maison, mais pas uniquement. Il peut être votre meilleur allié pour tenir les parasites éloignés de chez vous, en particulier les rongeurs qui attendent de profiter du moindre espace pour profiter du confort de votre demeure.

Une stratégie de gestion parasitaire écologique

Cette stratégie de gestion parasitaire possède de nombreux avantages, comme le fait qu’elle élimine le besoin de faire appel à des pesticides ou autres produits chimiques puisque le problème d’intrusion est éliminé directement à la source.

De plus, ces barrières permettent à l’air de circuler librement.

Des matériaux que les souris ne peuvent ronger

Pour contrer les rongeurs comme les souris et les rats, la bonne pose des matériaux est cruciale. En effet, comme ces nuisibles ont la faculté de gruger le bois, le plastique et même certains scellants, des filets ou grillages en métal tressés finement représentent une solution efficace qu’il leur sera impossible de traverser. Bien installés, ils ne laisseront aucune chance aux souris : même si elles s’y essayeront peut-être, elles se décourageront à y creuser un trou en voyant la difficulté de la tâche.

Des potentiels problèmes évités

Comme vous le savez, mieux vaut prévenir que guérir. C’est un des intérêts du calfeutrage contre les souris et les rongeurs. Lors d’une infestation, les dégâts causés peuvent être importants, notamment car les excréments des parasites entraînent des risques sanitaires. Une infestation nécessite aussi l’intervention d’une équipe offrant plusieurs services de gestion parasitaire tels que l’extermination ou la décontamination des endroits touchés. L’investissement est coûteux et l’intervention chronophage.

Vous voulez éviter cela ? Le calfeutrage est la meilleure des stratégies à appliquer.

 

Quelles étapes suivre pour éviter les infestations de souris ?

Pour vous assurer de son efficacité, nous conseillons de faire calfeutrer les points d’entrée par des spécialistes. Mais si vous souhaitez vous y essayer vous-même, voici les 3 étapes principales à considérer pour bien réaliser la tâche :

1. L’inspection pour trouver les zones d’intrusion potentielles

Puisqu’une souris peut s’infiltrer par un trou d’un diamètre aussi petit qu’une pièce de 10 cents, il est important de procéder à une inspection complète du bâtiment avant de commencer à calfeutrer. Déjà, à ce stade, il peut être pertinent de faire appel à l’expertise d’un technicien en gestion parasitaire. Ces derniers sont en mesure de repérer les points d’accès potentiels et d’élaborer un plan d’action adapté. L’important est de ne rien laisser au hasard, tout le bâtiment doit être passé au peigne fin.

Comme elles sont les plus utilisées par les petits rongeurs, les zones d’accès potentiels comme le toit (entre le soffite et la brique, l’évent de l’entre toits), les conduits de ventilation, les fondations, les fenêtres et les portes doivent bénéficier d’une attention particulière.

2. Le choix du bon matériau de calfeutrage parasitaire

Une fois les zones critiques repérées, le calfeutrage préventif à l’aide de treillis de métal ou de ciment peut commencer. Comme indiqué précédemment, le choix du matériau est capital, et l’efficacité de la stratégie tient sur cette étape : les souris pourraient ronger un matériau inadéquat et réussir à se frayer un chemin par un endroit que vous aviez scellé quelques semaines auparavant.

3. La bonne pose de ce matériau

L’étape finale du calfeutrage est donc la pose du matériau sur les points d’entrée potentiels.

En faisant appel aux services d’un spécialiste, qui détient en plus une licence de la RBQ, vous êtes d’ailleurs assuré que le travail sera fait de manière propre et esthétique, en plus de bénéficier de garanties sur l’efficacité de la stratégie.

 

Éloignez définitivement les rongeurs avec  Élite Gestion Parasitaire

En conclusion, il est indéniable que le calfeutrage préventif est de loin la meilleure façon de lutter contre les infestations de souris. Cependant, il faut s’assurer que le travail de repérage des zones d’infiltration potentielles et leur colmatage soient faits de façon très rigoureuse. Il faut également que les matériaux choisis pour servir de barrière physique soient adéquats.

Bref, il faut un certain bagage de connaissance et une expertise en extermination pour maîtriser tous les enjeux entourant le calfeutrage préventif. Pour de l’aide ou des conseils d’experts concernant la prévention des infestations de rongeurs, n’hésitez pas à contacter l’équipe d’Élite Gestion Parasitaire.