Dans nouvelles

Avec l’arrivée de l’automne, bien des insectes qui vivent au Québec durant l’été en raison des températures clémentes migreront vers des régions plus au sud afin d’échapper au froid. D’autres choisiront une tout autre option, celle de s’infiltrer sournoisement dans votre demeure pour y passer l’hiver. Cependant, bien que très débrouillards, les insectes et parasites ne pourront pas y arriver si vous avez pris toutes les précautions pour les empêcher d’entrer chez vous.

Voici donc quelques conseils qui vous permettront de garder les insectes à l’extérieur de votre maison cet automne et d’éviter les infestations.

Vous attaquer aux facteurs de risque d’infestation

Si des insectes vivent déjà dans votre jardin, les chances sont beaucoup plus grandes qu’ils tentent d’entrer chez vous lorsque le mercure descendra. En ce sens, éliminer les habitats et facteurs favorables à la prolifération des colonies est le premier conseil à prendre en compte si vous voulez éviter les problèmes.

Les cloportes, araignées, fourmis et autres nuisibles affectionnent particulièrement les environnements humides. Prenez donc le temps de nettoyer vos gouttières si elles sont encombrées de feuilles mortes. Aussi, évitez de ranger votre bois de chauffage à proximité des murs de votre maison et soyez extrêmement prudent au moment de le rentrer à l’intérieur.

Calfeutrer les zones extérieures à risque

Nul besoin de dire que les insectes sont capables de se faufiler à travers des fentes, crevasses et trous de très petit diamètre. C’est pourquoi il ne faut prendre aucun risque et calfeutrer toutes les zones susceptibles de permettre l’infiltration d’espèces nuisibles.

Parmi celles-ci, les contours de fenêtres, les solins de toit, les revêtements de bois couvrant des éléments de maçonnerie sont à surveiller avec une attention particulière. À l’aide d’un produit de type scellant vendu en quincaillerie, vous pourrez faire en sorte que les insectes n’ont aucune voie vers l’intérieur du bâtiment. Même chose du côté des fondations. Si vous remarquez des fissures sur celles-ci, montrez-vous vigilant et scellez-les avec du mastic ou du béton.

Installer des barrières anti-nuisibles sur les évents

Bien que votre but soit d’empêcher les insectes et parasites de trouver refuge chez vous, vous n’êtes pas non plus censé transformer votre maison en bunker ! Il est important de le préciser, car les échanges d’air entre l’intérieur et l’extérieur sont très importants pour éviter des problèmes de moisissures pouvant nécessiter une décontamination des lieux.

Pour empêcher les nuisibles d’entrer par ces conduits ou évents, la meilleure option est de les munir de barrières physiques comme des grillages au maillage très fin qui laissera l’air circuler librement.

En plus d’être efficaces pour contrer les insectes, ces mesures de prévention des infestations permettent également d’empêcher les souris, mulots et écureuils d’élire domicile dans votre grenier.

Pour vous assurer un automne sans insectes chez vous

En prenant toutes ces précautions, vous serez sans doute mieux protégé contre les tentatives d’infiltration des insectes cet automne. Cependant, certaines variables demeureront toujours difficiles à contrôler.

Si vous désirez avoir l’assurance que votre maison ne sera pas prise d’assaut par des nuisibles, pourquoi ne pas faire confiance aux experts en gestion parasitaire de chez Élite Extermination ? Avec plus de 10 ans d’expérience dans le domaine, ils peuvent vous offrir des services dans plusieurs régions du Québec telles que Montréal, Laval, Longueuil et Repentigny.

Contactez-les dès maintenant !