Dans nouvelles

Peu importe la saison, il n’est pas souhaitable de faire face à une infestation de rongeurs. En effet, ces derniers peuvent transmettre des maladies aux humains en plus de causer des dommages matériels importants.

À l’approche de la saison froide et afin de s’en prémunir, il est pertinent de se demander si la présence de rongeurs dans les habitations québécoises est en hausse durant l’hiver.

Les principales espèces de rongeurs qui cherchent refuge à l’intérieur des habitations

Au Québec, certaines espèces de rongeurs sont plus susceptibles que d’autres de s’infiltrer dans les maisons. Il s’agit principalement du rat surmulot (aussi nommé rat brun, rat de Norvège ou rat d’égout), de la souris commune, au pelage gris foncé, et de la souris sylvestre. Cette dernière est d’ailleurs facilement reconnaissable à son pelage brun-gris, à ses pattes et à son ventre blanc, ainsi qu’à sa queue aussi longue que son corps.

Qu’est-ce qui attire ces rongeurs dans les maisons durant l’hiver?

Les rongeurs qui s’infiltrent dans les domiciles au cours de l’hiver le font principalement pour 2 raisons bien précises.

Pour trouver de nouvelles sources de nourriture

Lorsque les températures descendent et que la neige commence à tomber, les sources d’eau et d’aliments exploitées par les rongeurs s’épuisent. C’est donc en réponse à cette rareté de la nourriture que les souris et rats tenteront de se frayer un chemin vers l’intérieur des maisons, où ils pourront trouver de quoi s’alimenter.

Fait intéressant, les souris peuvent subvenir à leurs besoins quotidiens d’hydratation simplement en absorbant l’eau présente dans les aliments qu’elles mangent, à condition qu’ils contiennent un certain niveau d’humidité. En revanche, les rats ont besoin d’avoir accès à une source d’eau pour survivre. Cette information explique pourquoi les problèmes d’infestation de souris dans les maisons sont plus fréquents. Cela étant dit, si vous habitez près d’une rivière, d’un lac ou d’un ruisseau, vous avez plus de chances de voir des rats s’infiltrer chez vous.

Pour construire un nid à l’abri des intempéries

Pour les petits mammifères à sang chaud comme les rongeurs, l’hiver québécois amène des conditions météorologiques particulièrement hostiles. Sans un abri qui leur procurera un peu de chaleur, leur subsistance est menacée. Leur instinct les guide donc vers un environnement tempéré, comme une maison.

Une fois à l’intérieur, les souris chercheront rapidement un endroit isolé, mais idéalement à proximité d’une source de nourriture, pour s’y installer. Évidemment, si une source de nourriture est située à proximité, toutes les conditions de nidifications seront réunies. C’est pourquoi des nids de souris sont souvent retrouvés derrière les appareils ménagers comme un réfrigérateur.

En fait, les endroits de nidification de prédilection des rongeurs seront les combles, la cuisine, la salle de bain, le garage et le sous-sol.

Pour éviter que des rongeurs ne s’infiltrent chez vous cet hiver

En résumé, certains facteurs comme la rareté de la nourriture et la nécessité de se protéger du froid font en sorte que la présence de rongeurs dans les maisons québécoises est en hausse durant l’hiver.

C’est d’ailleurs pourquoi il est pertinent de faire appel à des spécialistes en extermination comme ceux d’Élite Gestion Parasitaire à l’approche de la saison froide. Leur expertise en matière de prévention des infestations leur permet de repérer les points d’entrée que pourraient emprunter les rongeurs, pour ensuite les colmater. Bref, contactez-les pour éviter d’être aux prises avec des nuisibles cet hiver.