Par
 Dans nouvelles

La rage est une maladie infectieuse bien connue du grand public. Rendue célèbre par Louis Pasteur qui en trouva le vaccin en 1885, la rage provoque encore aujourd’hui la mort de près de 60 000 personnes chaque année dans le monde.

Bien que connue, peu de personnes savent réellement ce qui cause cette maladie et comment elle se transmet. Pour certains, la question du traitement de cette maladie est elle aussi floue.

Parmi les maladies imputées à la rage, il existe la rage du raton laveur. Comme son nom l’indique, celle-ci provient de la salive ou de la morsure du raton laveur. Alors que faut-il savoir sur la rage du raton laveur ? Quels dangers représente cette maladie ?

Les exterminateurs professionnels d’Élite Gestion Parasitaire vous expliquent tout ce qu’il faut savoir sur la rage du raton laveur.

Qu’est-ce que la rage du raton laveur ?

La rage du raton laveur est une maladie virale aiguë qui affecte principalement les mammifères, y compris les ratons laveurs, les mouffettes, les renards et, dans de rares cas, les humains. Ce virus, connu scientifiquement sous le nom de Lyssavirus, fait partie de la famille des Rhabdoviridae. Il est notoire pour ses effets neurologiques sévères et son issue presque toujours mortelle une fois les symptômes apparus.

Chez le raton laveur, cette maladie a été signalée pour la première fois dans les années 1950 dans l’est des États-Unis. Depuis lors, elle s’est étendue à d’autres régions, posant des défis importants en matière de santé publique et de gestion de la faune. Les ratons laveurs, étant des animaux curieux et souvent proches des zones habitées, sont particulièrement susceptibles de transmettre le virus aux animaux domestiques et aux humains.

Transmission rage du raton laveur

La transmission de la rage se fait principalement par la salive d’un animal infecté, généralement via une morsure. Pour les ratons laveurs, les combats entre eux ou avec d’autres animaux sont des moments propices à la transmission du virus. Les humains peuvent être exposés au virus de la rage principalement par des morsures de ratons laveurs infectés, bien que des cas de transmission par des griffures ou des contacts étroits avec des animaux infectés ne soient pas exclus.

Une fois dans l’organisme, le virus se propage rapidement le long des nerfs périphériques vers le système nerveux central, où il cause une inflammation sévère du cerveau (encéphalite). Cette progression vers le cerveau explique la gravité des symptômes et l’issue mortelle de la maladie. La période d’incubation, c’est-à-dire le temps entre l’exposition au virus et l’apparition des symptômes, varie, mais peut s’étendre sur plusieurs semaines ou mois.

Seules trois variantes de la rage sont présentes au Québec, dont une souche spécifique au raton laveur, mais qui affecte également la mouffette rayée. Pour cette raison, il est fortement recommandé de contacter un exterminateur de ratons laveurs si vous apercevez l’un de ces animaux près de votre habitation, plus spécialement s’il est excité et agressif.

Zones géographiques concernées

Les régions de Montérégie et d’Estrie, au Québec, sont particulièrement surveillées en raison de leur proximité avec les zones où la rage du raton laveur est active dans les États voisins. Ces zones sont considérées comme les plus à risque d’introduction de la rage du raton laveur en raison des déplacements naturels des animaux à travers les frontières. Les autorités sanitaires y maintiennent une surveillance accrue et encouragent la participation active de la population dans la détection et le signalement des cas suspects.

Comment reconnaitre un raton laveur avec la rage ?

La rage chez les animaux sauvages, notamment les ratons laveurs, se manifeste par une variété de symptômes qui peuvent varier en intensité et en nature. Les signes communs incluent :

  • Comportement anormal : Les ratons laveurs atteints de la rage peuvent montrer un comportement inhabituellement agressif ou, au contraire, paraître anormalement dociles.
  • Désorientation et paralysie : Des difficultés de coordination, une démarche chancelante, et même la paralysie, en particulier de l’arrière-train, sont souvent observées.
  • Hyperactivité ou léthargie : Certains animaux peuvent devenir excessivement actifs, tandis que d’autres semblent faibles et apathiques.
  • Difficultés à avaler : On observe souvent des signes de salivation excessive ou de difficulté à avaler, d’où l’image classique de l’écume à la bouche.
  • Morsures ou blessures inexpliquées : Les combats avec d’autres animaux peuvent entraîner des blessures visibles, indiquant potentiellement un comportement agressif dû à la rage.

Quels sont les symptômes de la rage du raton laveur chez l’Homme ?

Chez l’humain, les symptômes de la rage apparaissent généralement après une période d’incubation qui peut varier de quelques semaines à plusieurs mois. Les premiers signes incluent :

  • Fièvre et malaise : Souvent les premiers symptômes, accompagnés de frissons et de fatigue.
  • Douleurs et picotements : Sensation de brûlure ou de picotements au niveau de la plaie.
  • Symptômes neurologiques : Confusion, agitation, hallucinations, et parfois hydrophobie (peur de l’eau).
  • Paralysie progressive : Commence souvent dans les muscles proches de la morsure, se propageant progressivement à d’autres parties du corps.
  • Détresse respiratoire : Difficulté à respirer et symptômes liés au système nerveux central.

Lorsque les symptômes apparaissent, c’est signe que la maladie progresse et que la mort devient imminente. Si vous avez été en contact avec le virus de la rage, il est important de voir un médecin sans tarder. Bien que ces mammifères représentent un risque de transmission du virus de la rage, il existe quelques moyens de lutter contre les ratons laveurs au Québec.

Que faire en cas de rencontre avec un raton laveur ?

La rencontre avec un raton laveur peut être une expérience surprenante, surtout si l’animal montre des signes inhabituels de comportement. Voici comment réagir :

  • Gardez vos distances : Si vous apercevez un raton laveur, qu’il soit apparemment sain ou présentant des signes de maladie, gardez toujours une distance de sécurité. Ne tentez pas de le toucher ou de l’approcher.
  • Surveillez le comportement de l’animal : Un raton laveur qui semble désorienté, agressif, ou qui bave de manière excessive peut être infecté par la rage. Évitez tout contact et alertez les autorités compétentes.
  • Sécurisez vos animaux domestiques : Si vous êtes accompagné d’animaux de compagnie, assurez-vous qu’ils sont en sécurité et ne peuvent pas interagir avec le raton laveur.

Procédures en cas de morsure

En cas de morsure par un raton laveur ou tout autre animal sauvage, il est vital d’agir rapidement :

  • Nettoyez la plaie : Lavez immédiatement la plaie à l’eau et au savon pendant au moins 10 minutes. Cela peut aider à réduire le risque d’infection.
  • Consultez un professionnel de la santé : Après avoir nettoyé la plaie, consultez immédiatement un médecin ou un service d’urgence. Le traitement préventif contre la rage doit être commencé le plus tôt possible après l’exposition.
  • Signalez l’incident : Informez les autorités locales de santé publique ou la faune de l’incident. Ils peuvent décider de rechercher et d’analyser l’animal en question.
  • Suivi médical : Suivez scrupuleusement les recommandations médicales, y compris la prise de vaccins post-exposition si nécessaire.

Faites confiance à Élite Gestion Parasitaire pour vous protéger des maladies transmises par les ratons laveurs

La rage du raton laveur est une infection mortelle qui peut affecter l’Homme. Compte tenu de la faune abondante du Québec, il est important de se protéger des animaux pouvant nous transmettre cette infection. D’autant plus que lorsqu’une personne est infectée, la mort est inévitable.

Maintenant que vous savez quels dangers représente la rage et quels animaux en sont responsables, il est important de procéder à une extermination ou une capture des ratons laveurs lorsque ces derniers approchent de votre domicile. L’extermination doit être faite par un exterminateur professionnel formé pour éviter tout risque.

Contactez Élite Gestion Parasitaire dès maintenant ! Nos exterminateurs experts dans l’éradication de ratons laveurs agiront rapidement et durablement dans les environs de votre maison pour vous débarrasser pour de bon de ces animaux dangereux pour vous.

Pascal Rock
Pascal Rock  
Directeur d'Elite Gestion Parasitaire
Fondateur et pilier d'Élite Gestion Parasitaire, Pascal Rock incarne l'expertise et le dévouement depuis plus d'une décennie. Sa formation, acquise auprès de mentors experts en extermination et décontamination parasitaire, a façonné un professionnel hors pair. Sous sa houlette, une équipe de six techniciens aguerris déploie les meilleures stratégies de lutte contre les nuisibles. Ensemble, ils assurent tranquillité et sécurité aux habitants et professionnels de Montréal à Québec, en offrant des interventions rapides et efficaces, disponibles en tout temps.