Dans nouvelles

Les coquerelles sont parmi les insectes nuisibles les plus répandus. Lorsqu’elles s’infiltrent dans une maison ou un bâtiment commercial, elles sont actives la nuit, se reproduisant et cherchant de la nourriture dans les cuisines, garde-mangers, poubelles et drains.

Pour les occupants qui doivent cohabiter avec ces colocataires non désirés, l’impact d’une infestation de coquerelles va cependant bien au-delà d’une présence dérangeante et d’odeurs désagréables. Elles représentent des risques importants pour leur santé.

Les coquerelles peuvent contaminer la nourriture et les surfaces

Parce qu’elles sont attirées par la nourriture humaine, les coquerelles sont une cause importante de contamination alimentaire. Les blattes répandent des déjections et régurgitent sur les aliments dont elles se nourrissent et sur les surfaces avec lesquelles elles sont en contact. Ces substances peuvent contenir des agents pathogènes tels que des bactéries dangereuses pour les humains.

Parmi celles-ci, l’E.Coli (qui cause des intoxications alimentaires), le staphylocoque doré (qui provoque des affections cutanées, des infections de la circulation sanguine et des infections des os et des articulations) et le streptocoque (qui provoque le streptocoque de la gorge, la scarlatine, l’impétigo et le syndrome de choc toxique) sont les plus dangereuses. Bref, pour reprendre le terme de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les coquerelles doivent être considérées comme un vecteur de maladies.

Les coquerelles peuvent être à l’origine de problèmes respiratoires

Lorsqu’elles sont présentes dans un environnement domestique, les coquerelles constituent un danger pour la santé humaine non seulement parce qu’elles peuvent contaminer la nourriture, mais aussi en raison des problèmes respiratoires dont elles peuvent être à l’origine.

Les blattes posent des risques accrus pour la santé des asthmatiques, particulièrement chez les enfants et chez les personnes âgées. Leur présence peut déclencher des réactions potentiellement dangereuses, telles que des spasmes au niveau des bronches et une inflammation des voies respiratoires.

Sans compter que l’une des bactéries transportées par les coquerelles, le staphylocoque doré peut être responsable d’infections respiratoires graves comme la pneumonie.

La présence de coquerelles peut déclencher des réactions allergiques

En plus de contaminer la nourriture et de causer des problèmes respiratoires, les coquerelles peuvent également être l’élément déclencheur de nombreuses réactions allergiques. En effet, les allergènes associés aux infestations de coquerelles peuvent provoquer des problèmes de peau tels que des rougeurs, de l’irritation et des démangeaisons.

Les blattes produisent une protéine qui peut engendrer une réaction allergique chez de nombreuses personnes. Leur salive, leurs excréments, leurs squames de peau et même les spécimens morts peuvent tous servir de déclencheurs, d’où la nécessité de décontaminer après une infestation.

Ne prenez pas de risques! Si vous voyez des coquerelles chez vous, contactez Elite Gestion Parasitaire.

Le but de cet article n’est évidemment pas de semer la panique chez les personnes qui ont un problème de blattes, mais bien de les sensibiliser aux risques pour la santé humaine associés à la présence de ces insectes.

Chez Élite Gestion Parasitaire, nous possédons une grande expérience dans la lutte aux insectes nuisibles. En plus d’un traitement efficace, nos experts seront en mesure de vous donner de précieux conseils pour prévenir les risques associés aux coquerelles. N’hésitez donc pas à contacter notre équipe aussitôt que vous tombez face à face avec une blatte!