Dans nouvelles

Introduite en Occident dans les années 1980, la coccinelle asiatique avait pour première mission de contrôler de manière biologique la population de pucerons qui ravageaient alors les cultures, notamment de maïs. Son rythme de reproduction et sa longévité l’ont inscrite, avec le temps, sur la liste des espèces envahissantes. Comme tout envahisseur, elle peut représenter une menace pour les maisons, mais surtout pour l’environnement. Voici donc les dangers liés à la présence de coccinelles asiatiques, ainsi que quelques astuces pour les éviter.

La coccinelle asiatique, un danger pour l’environnement

La coccinelle asiatique est un insecte commun qu’on retrouve dans les habitations du Québec et qui reste, même en nombre impressionnant, inoffensif pour l’homme. Il peut lui arriver de mordre, mais les cas sont rares et cet insecte ne transmet aucune maladie. Par contre, elle représente un vrai danger pour la biodiversité. En effet, elle vit beaucoup plus longtemps que les espèces de coccinelles communes au Québec et ses larves peuvent s’attaquer à celles des autres coccinelles, ou même à celles d’autres insectes, menaçant ainsi leur cycle de reproduction.

Les problèmes causés par les coccinelles asiatiques dans la maison

Lorsque les cultivateurs de maïs font leur récolte à l’automne, ils détruisent le milieu dans lequel les coccinelles asiatiques se réfugient pendant l’été. Ces dernières vont alors chercher un autre endroit pour s’établir. C’est là que leur nuisance se fait le plus sentir. Avec la venue de l’hiver, cette espèce encore mal habituée au froid rigoureux du Canada ira trouver refuge dans les maisons en suivant les rayons du soleil et en s’infiltrant par toutes les ouvertures qu’elle trouvera. Les vieilles maisons de couleur claire sont ainsi plus à risque de se faire envahir par des coccinelles asiatiques. Ces dernières ne se reproduisent pas dans les maisons et vous ne courrez aucun risque d’invasion prolongée. Par contre, elles constituent une réserve de nourriture pour les rongeurs qui décideraient de s’installer chez vous. Éliminer leur présence dans votre logis pourrait donc aider à prévenir, ou même à limiter, une infestation de rongeurs en hiver.

Quelles solutions contre les coccinelles asiatiques?

Il n’existe ni insecticide ni remède miracle contre les coccinelles asiatiques. Le mieux à faire est de s’assurer de l’étanchéité de la maison et de calfeutrer les entrées potentielles : les cadrages de fenêtre, les moustiquaires endommagées ainsi que les joints d’étanchéité sont à surveiller et à réparer au besoin. Vous pouvez aussi installer un piège lumineux à l’extérieur de votre maison pour éviter l’intrusion des coccinelles asiatiques.

Il faut éviter de les ramasser à la main et de les écraser. Elles sécrètent en effet une substance salissante et nauséabonde, qui reste malgré tout le seul désagrément direct qu’elles vous infligeront. Il est plutôt conseillé de ramasser les coccinelles asiatiques avec un aspirateur, puis de vider le sac dehors ou dans un autre abri durant l’hiver. N’oubliez pas que leur présence contrôlée permet de chasser les pucerons de votre jardin!

Les coccinelles asiatiques : plus gênantes que dangereuses

Vous n’avez donc pas à craindre pour votre santé en cas d’invasion de coccinelles asiatiques. Cependant, leur présence peut constituer une nuisance qui peut vous empêcher d’accomplir des gestes anodins : ouvrir la porte pour sortir les poubelles peut devenir un vrai défi! Si vous avez des questions ou que vous avez besoin de plus d’aide pour venir à bout des coccinelles asiatiques, n’hésitez pas à nous contacter.