By
 In Raton laveur, nouvelles

Le raton laveur, souvent perçu comme un petit bandit masqué de la nature, est un animal fascinant qui suscite à la fois curiosité et admiration. Scientifiquement nommé Procyon lotor, ce mammifère natif d’Amérique du Nord a captivé l’attention des humains par son apparence unique, son intelligence remarquable et sa capacité d’adaptation exceptionnelle.

Dans cet article, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce mammifère pour mieux vous protéger de son caractère sauvage !

Description et caractéristiques du raton laveur

Apparence physique

Le raton laveur, connu scientifiquement sous le nom de Procyon lotor, est un mammifère facilement reconnaissable par son apparence unique. Il se distingue par son pelage dense, généralement gris avec des nuances de brun. Sa caractéristique la plus remarquable est le “masque” noir autour de ses yeux, contrastant avec son visage blanc. Les ratons laveurs possèdent également une queue touffue avec des anneaux noirs et blancs alternés. Adultes, ils mesurent entre 40 et 70 cm de long, sans compter la queue, et pèsent entre 5 et 12 kg.

Habitat naturel et répartition géographique

Les ratons laveurs sont originaires d’Amérique du Nord, mais leur aire de répartition s’est étendue à l’Europe et à certaines parties de l’Asie, principalement en raison de l’introduction humaine. Ils habitent une variété d’environnements, y compris les forêts, les marécages, et les zones urbaines. Ces animaux sont particulièrement adaptables et peuvent prospérer à proximité des humains, exploitant les poubelles et autres sources de nourriture créées par l’urbanisation.

Comportement et mode de vie

Les ratons laveurs sont principalement nocturnes et passent la majeure partie de la journée dans leurs tanières, qui peuvent être des arbres creux, des terriers abandonnés, ou même des greniers. Ils sont connus pour leur intelligence et leur curiosité, ce qui les rend capables de résoudre des problèmes complexes, notamment en matière de recherche de nourriture. Bien que souvent perçus comme solitaires, les ratons laveurs peuvent former des groupes temporaires, surtout en période de forte abondance alimentaire.

Ces animaux sont également célèbres pour leur comportement de “lavage” de nourriture, bien que les scientifiques suggèrent que ce comportement est plutôt une manière d’utiliser leurs sens tactiles pour examiner leurs aliments. En milieu urbain, les ratons laveurs s’adaptent remarquablement bien, apprenant à ouvrir des poubelles et même à traverser des systèmes complexes comme les égouts pour naviguer dans les villes.

Une espèce protégée au Québec

Au Québec, le raton laveur fait partie des animaux sauvages protégés. C’est-à-dire que l’on ne peut pas les tuer. Pour se débarrasser des ratons laveurs, il vous faudra le déplacer vers un habitat plus adapté, loin de la vie urbaine.

En tant que professionnel, nous savons qu’il peut être complexe de se débarrasser d’un tel animal sur sa propriété. Son appétit le pousse sans cesse vers nos habitations et, même avec nos astuces pour éloigner les ratons laveurs, il n’est pas toujours facile de les tenir à l’écart.

Pour éviter tout risque, n’hésitez pas à contacter nos exterminateurs de ratons laveurs pour capturer et déplacer sans risque ce nuisible.

Alimentation et régime alimentaire du raton laveur

Le raton laveur est un omnivore, ce qui signifie qu’il consomme une grande variété d’aliments. Son régime alimentaire est extrêmement flexible, s’adaptant à son environnement et aux ressources disponibles. Parmi les aliments qu’il consomme, on trouve :

  • Insectes et petits animaux : Ils mangent des insectes tels que les scarabées et les vers, ainsi que de petits animaux comme des grenouilles, des crustacés, et des petits rongeurs.
  • Fruits et noix : Les ratons laveurs se régalent de fruits sauvages, de baies, de noix, et même de fruits tombés dans les vergers ou les jardins.
  • Déchets humains : En milieu urbain, ils sont connus pour fouiller dans les poubelles à la recherche de restes de nourriture humaine, ce qui peut inclure presque tout, des restes de fast-food aux fruits et légumes.
  • Plantes : Ils consomment également diverses plantes, notamment des racines et des pousses.

Reproduction et cycle de vie

Saison de reproduction

La saison de reproduction des ratons laveurs se situe généralement entre janvier et mars, bien que cela puisse varier en fonction de l’environnement et du climat. Durant cette période, les mâles parcourent de vastes territoires à la recherche de femelles prêtes à s’accoupler. Après l’accouplement, les mâles ne jouent aucun rôle dans l’élevage des jeunes.

Gestation et élevage des ratons

La période de gestation chez les ratons laveurs dure environ 63 à 65 jours. La femelle prépare généralement un nid douillet dans un arbre creux, un terrier abandonné, ou parfois même dans des structures humaines comme des greniers ou des hangars.

La portée compte habituellement de deux à cinq petits. À la naissance, les ratons sont aveugles et dépendent entièrement de leur mère. Ils ouvrent les yeux après environ trois semaines et commencent à explorer hors du nid vers la huitième semaine. La mère est très protectrice et enseigne aux jeunes les compétences nécessaires à la survie, y compris la recherche de nourriture et l’escalade.

Que faire si je trouve un bébé ?

Il est possible que lors d’une de vos balades dans les forêts du Québec ou lorsque vous rentrez chez vous après une bonne journée de travail, vous tombiez nez à nez avec un bébé raton laveur seul. Deux choix s’offrent à vous dans cette situation.

Le premier est de tout simplement passer votre chemin.

Le second est de vous occuper temporairement de lui, afin de le rendre à sa mère (à l’endroit où vous l’avez trouvé), ou bien pour le remettre à un centre spécialisé. Voici quelques étapes à impérativement prendre en compte :

  • Mettre des gants. Le raton laveur étant porteur de nombreuses maladies, il est nécessaire de se protéger les mains ;
  • Si le bébé n’est pas blessé, placez-le dans une boîte au sec, comme une boîte de chaussure ;
  • Essayez de le remettre le plus proche possible de l’endroit où vous l’avez trouvé, et si possible près d’un arbre ;
  • Si le petit est blessé, effectuez la première étape ;
  • Ensuite, protégez-le chez vous, dans votre garage ou cabane de jardin, avec toujours une bonne source de chaleur près de lui ;
  • Si vous estimez qu’il est en sécurité, appelez un centre spécialisé comme SOS Miss Dolittle ou bien un centre de réhabilitation de la faune situé près de chez vous.

Croissance et espérance de vie

Les jeunes ratons laveurs deviennent indépendants à environ six mois, bien qu’ils puissent rester avec leur mère jusqu’à ce qu’ils atteignent un an. Ils atteignent la maturité sexuelle entre un et deux ans. En milieu sauvage, leur espérance de vie est généralement de 2 à 3 ans, bien que certains puissent vivre jusqu’à 5 ans ou plus. En captivité, ils peuvent vivre jusqu’à 20 ans, mais cela reste rare dans leur environnement naturel en raison des prédateurs, des maladies et des accidents, notamment avec les véhicules.

Le raton laveur et l’Homme

La coexistence entre les ratons laveurs et les humains présente à la fois des avantages et des défis. D’un côté, les ratons laveurs peuvent aider à contrôler les populations de certains nuisibles, comme les insectes et les petits rongeurs. Leur présence peut également enrichir l’expérience de la faune pour les amoureux de la nature en milieu urbain.

Cependant, les défis sont notables. Les ratons laveurs sont souvent attirés par les poubelles, les jardins, et même les maisons en quête de nourriture, ce qui peut entraîner des dégâts matériels et des nuisances. Ils sont également porteurs de maladies potentiellement dangereuses pour l’homme, comme la rage et la leptospirose. Leur nature curieuse et adaptable les rend particulièrement habiles à naviguer dans les environnements humains, ce qui peut parfois conduire à des interactions conflictuelles.

Mesures de prévention pour éviter les conflits

Pour minimiser les conflits avec les ratons laveurs, plusieurs mesures préventives peuvent être prises :

  • Sécurisation des poubelles : Utiliser des poubelles avec des couvercles verrouillables pour empêcher les ratons laveurs d’y accéder.
  • Protection des jardins : Installer des clôtures ou des filets pour protéger les jardins et les arbres fruitiers.
  • Élimination des sources de nourriture : S’assurer de ne pas laisser de nourriture à l’extérieur, y compris les bols pour animaux domestiques.
  • Sécurisation des entrées : Bloquer les accès potentiels aux greniers, garages, et autres structures pour empêcher les ratons laveurs de s’y installer.

Le raton laveur a-t-il des prédateurs ?

Les ratons laveurs possèdent de nombreux prédateurs. Parmi ceux-ci, on peut retrouver le renard, le coyote, le loup, les gros éperviers et de nombreux autres plus gros animaux que lui. Il ne faut pas oublier l’être humain bien sûr, qui le chasse pour sa fourrure.

Afin de se protéger, le raton laveur essaie de rester inactif le jour, en se cachant dans sa tanière et en ne sortant que la nuit.

Est-il un prédateur et peut-il être dangereux pour les animaux de compagnies ?

Malgré leurs caractéristiques physiques les rendant adorables, les ratons laveurs ne sont pas des animaux à prendre à la légère. En effet, ceux-ci sont des prédateurs pour vos animaux de compagnie pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, le raton laveur est vecteur de maladies comme la rage. C’est-à-dire que si votre animal est infecté à cause d’un raton laveur enragé, celui-ci mourra dans les jours qui suivent. Il est donc impératif de l’éloigner de ces bêtes !

De plus, les ratons laveurs peuvent transmettre des parasites à vos animaux comme le ver rond. Lorsque ces parasites entrent dans le corps de votre animal, ils provoquent de terribles douleurs et engendrent des lésions au niveau des intestins.

Pour finir, n’oublions pas que les raisons citées ci-dessus peuvent également transmises à l’être humain. On peut donc considérer le raton laveur comme un animal dangereux pour les habitants du Québec.

Le raton laveur : un nuisible à connaître

Comme vu précédemment, le raton laveur fait partie des espèces protégées. Il est donc interdit de le chasser ou de lui faire le moindre mal. Cependant, ce ne sont pas des raisons pour se laisser envahir par cet animal.

Donc si vous apercevez un raton laveur qui rôde trop près de votre habitation ou qui menace vos animaux de compagnie, appelez au plus vite un professionnel spécialisé comme Élite Gestion Parasitaire !

Nos experts se chargeront d’attraper le nuisible le plus vite possible, et ce, sans lui faire le moindre mal. Notre but est de vous débarrasser de pestiféré afin que vous puissiez vivre en sécurité.

Pascal Rock
Pascal Rock  
Directeur d'Elite Gestion Parasitaire
Fondateur et pilier d'Élite Gestion Parasitaire, Pascal Rock incarne l'expertise et le dévouement depuis plus d'une décennie. Sa formation, acquise auprès de mentors experts en extermination et décontamination parasitaire, a façonné un professionnel hors pair. Sous sa houlette, une équipe de six techniciens aguerris déploie les meilleures stratégies de lutte contre les nuisibles. Ensemble, ils assurent tranquillité et sécurité aux habitants et professionnels de Montréal à Québec, en offrant des interventions rapides et efficaces, disponibles en tout temps.