Par
 Dans nouvelles

De la famille des Procyonina, le raton laveur commun (Procyon lotor) est un petit mammifère très présent en Amérique du Nord, et plus particulièrement au Québec. Apprécié par certains pour son côté espiègle, cet animal n’en reste pas moins un nuisible pour de nombreux résidents de la province.

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le raton laveur pour mieux vous protéger de son caractère sauvage !

Les principales caractéristiques d’un raton laveur

Le raton laveur est un animal facilement reconnaissable. Avec son masque noir autour des yeux, sa bande grisâtre qui descend jusqu’à son museau et sa fourrure grise et brune, vous ne pourrez pas vous tromper.

Adulte, il mesure en moyenne 80 cm (entre 60 cm et 105 cm, queue comprise, selon les ratons laveurs). Leur poids est compris entre 3,9 kg et 9 kg de moyenne, et il fluctue selon la saison. Sa queue, dotée de 5 à 7 anneaux bruns ou noirs, mesure en moyenne entre 25 cm et 28 cm.

Grâce à ses pattes mobiles et ses griffes non rétractables, le raton laveur est particulièrement habile. Il peut facilement escalader les clôtures, pénétrer sur votre propriété et s’attaquer à vos poubelles ou tout autre bien lui permettant de se nourrir. Grâce aux nombreuses terminaisons nerveuses présentes dans ses membres, il est capable d’identifier si un objet est comestible ou non.

Il communique avec ses semblables par un cri assez aigu, ressemblant un peu à un roucoulement. Il exprime sa satisfaction et son excitation sous forme de gazouillis, alors qu’il émet des grognements pour signaler une menace.

Une espèce protégée au Québec

Au Québec, le raton laveur fait partie des animaux sauvages protégés. C’est-à-dire que l’on ne peut pas les tuer. Pour se débarrasser des ratons laveurs, il vous faudra le déplacer vers un habitat plus adapté, loin de la vie urbaine.

En tant que professionnel, nous savons qu’il peut être complexe de se débarrasser d’un tel animal sur sa propriété. Son appétit le pousse sans cesse vers nos habitations et, même avec nos astuces pour éloigner les ratons laveurs, il n’est pas toujours facile de les tenir à l’écart.

Pour éviter tout risque, n’hésitez pas à contacter nos exterminateurs de ratons laveurs pour capturer et déplacer sans risque ce nuisible.

Mode de vie et comportement

Le raton laveur est un animal actif principalement la nuit. De manière générale, il n’effectue pas de longs déplacements si la nourriture est abondante. Il peut en revanche couvrir des distances d’environs 300 ha pour se nourrir et satisfaire ses besoins fondamentaux.

Le raton laveur est un assez bon sprinteur et peut atteindre une vitesse de 24 km/h au sol. C’est un animal agile et grimpeur, et ne craint pas les chutes en dessous de 15 m. De plus, le raton laveur est un excellent nageur.

Cet animal ne possède pas une très bonne vision des couleurs et voit essentiellement le monde dans des tons gris. En revanche, sa vision de nuit et son ouïe sont excellentes.

Où vie le raton laveur ?

Le raton laveur est un animal qui s’adapte très facilement, et c’est pour cela qu’on peut le retrouver dans toutes sortes d’habitats. Il peut tout autant se trouver dans des régions tropicales d’Amérique centrale que dans des écosystèmes plus nordiques comme le Canada.

Point positif pour lui, mais moins pour nous, il s’accommode très bien à la présence des humains et de leur habitation. Le seul impératif pour lui est d’avoir un accès à l’eau potable. Malgré son adaptabilité, il préfère les forêts humides et fraîches.

Son territoire s’étend généralement entre 1 à 3 km carrés. Bien que ça soit un animal solitaire, il accepte aisément la présence d’autres congénères afin de partager son territoire.

Où dorment les ratons laveurs ?

En général, le raton laveur choisit comme tanière un arbre creux, afin de se retrouver à l’abri en tout temps. Encore une fois, son adaptabilité lui permet de prendre possession d’endroit comme une maison abandonnée, une grange, un garage ou même un égout.

Durant l’hiver, lorsque les températures chutent drastiquement, cet animal passe de longues heures endormies dans sa tanière. Pour que son métabolisme et sa température interne demeurant constants, il utilise ses réserves de gras et peut perdre jusqu’à 50 % de son poids.

En revanche, le raton laveur n’hiberne pas comme le laisse penser la croyance générale. Il préfère occuper un endroit chaud et réduire son activité le plus possible afin de préserver son énergie.

Que mange les ratons laveurs dans la nature ?

Le raton laveur est officiellement considéré comme un animal carnivore. Or, au vu de son accommodation a beaucoup de situations, il peut être requalifié d’omnivore (fruits, légumes). Il a toutefois une préférence marquée pour les animaux de petite taille qui vivent dans un milieu aquatique.

Cet animal mange réellement de tout. Les insectes, rongeurs, batraciens et autres poissons font partie de son régime alimentaire. Dans certaines régions où les proies se font rares, les ratons laveurs s’accommodent volontiers de poubelles et décharges humaines et n’hésiteront pas à se nourrir si nécessaire de carcasse d’animal mort.

Le raton laveur est un chasseur. Une fois sa proie attrapée, il la frotte entre ses pattes avant afin de déterminer avec précision quel type de nourriture il s’apprête à manger. C’est d’ailleurs pour cela que le raton laveur porte ce nom ! Depuis très longtemps, la croyance populaire voulait que le raton laveur lave sa nourriture avant de la manger. Il était donc considéré comme un animal doué d’un sens de l’hygiène, ce qui était inconnu jusqu’alors dans le règne animal.

Comment se reproduisent-ils ?

Le raton laveur à une période de reproduction qui s’étend de début février à fin juin. Cependant, la majorité des ratons laveurs se reproduisent au cours du mois de mars. Étant polygame, le mâle agrandit son territoire de façon à englober celui de plusieurs femelles. Comme chez de nombreuses espèces, le couple se sépare une fois l’accouplement terminé. C’est donc une nouvelle étape pour la femelle qui doit s’occuper seule de ses petits.

La période de gestation de ce mammifère dure de 63 à 65 jours. Le raton laveur a généralement 3 à 4 petits par an, pour un poids moyen à la naissance de moins de 100 g. Les jeunes ratons ouvrent leurs yeux entre 18 à 24 jours après leur naissance et seront sevrés après 70 jours. Ils demeurent avec leur mère pendant tout l’hiver et acquièrent leur indépendance au printemps qui suit.

Que faire si je trouve un bébé ?

Il est possible que lors d’une de vos balades dans les forêts du Québec ou lorsque vous rentrez chez vous après une bonne journée de travail, vous tombiez nez à nez avec un bébé raton laveur seul. Deux choix s’offrent à vous dans cette situation.

Le premier est de tout simplement passer votre chemin.

Le second est de vous occuper temporairement de lui, afin de le rendre à sa mère (à l’endroit où vous l’avez trouvé), ou bien pour le remettre à un centre spécialisé. Voici quelques étapes à impérativement prendre en compte :

  • Mettre des gants. Le raton laveur étant porteur de nombreuses maladies, il est nécessaire de se protéger les mains ;
  • Si le bébé n’est pas blessé, placez-le dans une boîte au sec, comme une boîte de chaussure ;
  • Essayez de le remettre le plus proche possible de l’endroit où vous l’avez trouvé, et si possible près d’un arbre ;
  • Si le petit est blessé, effectuez la première étape ;
  • Ensuite, protégez-le chez vous, dans votre garage ou cabane de jardin, avec toujours une bonne source de chaleur près de lui ;
  • Si vous estimez qu’il est en sécurité, appelez un centre spécialisé comme SOS Miss Dolittle ou bien un centre de réhabilitation de la faune situé près de chez vous.

Le raton laveur a-t-il des prédateurs ?

Les ratons laveurs possèdent de nombreux prédateurs. Parmi ceux-ci, on peut retrouver le renard, le coyote, le loup, les gros éperviers et de nombreux autres plus gros animaux que lui. Il ne faut pas oublier l’être humain bien sûr, qui le chasse pour sa fourrure.

Afin de se protéger, le raton laveur essaie de rester inactif le jour, en se cachant dans sa tanière et en ne sortant que la nuit.

Est-il un prédateur et peut-il être dangereux pour les animaux de compagnies ?

Malgré leurs caractéristiques physiques les rendant adorables, les ratons laveurs ne sont pas des animaux à prendre à la légère. En effet, ceux-ci sont des prédateurs pour vos animaux de compagnie pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, le raton laveur est vecteur de maladies comme la rage. C’est-à-dire que si votre animal est infecté à cause d’un raton laveur enragé, celui-ci mourra dans les jours qui suivent. Il est donc impératif de l’éloigner de ces bêtes !

De plus, les ratons laveurs peuvent transmettre des parasites à vos animaux comme le ver rond. Lorsque ces parasites entrent dans le corps de votre animal, ils provoquent de terribles douleurs et engendrent des lésions au niveau des intestins.

Pour finir, n’oublions pas que les raisons citées ci-dessus peuvent également transmises à l’être humain. On peut donc considérer le raton laveur comme un animal dangereux pour les habitants du Québec.

Le raton laveur : un nuisible à connaître

Comme vu précédemment, le raton laveur fait partie des espèces protégées. Il est donc interdit de le chasser ou de lui faire le moindre mal. Cependant, ce ne sont pas des raisons pour se laisser envahir par cet animal.

Donc si vous apercevez un raton laveur qui rôde trop près de votre habitation ou qui menace vos animaux de compagnie, appelez au plus vite un professionnel spécialisé comme Élite Gestion Parasitaire !

Nos experts se chargeront d’attraper le nuisible le plus vite possible, et ce, sans lui faire le moindre mal. Notre but est de vous débarrasser de pestiféré afin que vous puissiez vivre en sécurité.